Ying & Yang

L’étude de l’ordre universel entraîne l’observation de lois immuables. La première, et celle dont découleront toutes les autres, est la dynamique du Yin/Yang. 

Durant la séance de Shiatsu, la description et l’observation des symptômes seront analysées au travers de la symbolique Yin/Yang.

Est-ce que la personne est réchauffée (Yang) ou frileuse (Yin) ? 

Son symptôme est-il amélioré par le mouvement (Yang) ou par le repos (Yin) ?

La personne est-elle agitée (Yang) ou abattue (Yin) ?

Etc.

Quand les ancêtres chinois ont contemplé les manifestations de l’univers, ils ont remarqué un ordre universel. Ceci les a conduits à l’appréciation de lois immuables. La première, et celle dont découlera toutes les autres, est la loi de la dynamique Yin/Yang.

Les Chinois ont contemplé le Ciel (nommé principe Yang), ils ont contemplé la Terre (nommé principe Yin), et entre les deux ils ont vu l’humanité et toutes ses manifestations.

Puisque rien n’est séparé, puisque que l’homme est un microcosme à l’image du macrocosme, la notion de Yin/Yang va se retrouver partout dans la manifestation.

Le Yang le moins dense, c’est le ciel, le soleil, le jour, le masculin, le feu, l’expansion, la rapidité, le mouvement, l’expiration, le conscient, le haut du corps, le dos ….

Le Yin, c’est le plus dense, c’est la terre, la lune, la nuit, le féminin, l’eau, la contraction, la lenteur, le repos, l’inspiration, l’inconscient, le bas du corps, la face….

Cette classification n’est pas figée. Le Yin/Yang c’est ce qui compose toutes choses. C’est l’opposé et le complémentaire. Il existe toujours une part de Yin dans le Yang et il existe toujours une part de Yang dans le Yin.

Les notions de Yin/Yang dans l’organisme dépendront du référentiel. Si nous prenons le corps dans son entier, la tête est Yang et le pied est Yin. Si nous prenons le visage comme référentiel, le front sera Yang et le menton sera Yin.

Ceci est la base tirée de l’observation. Chaque être humain va organiser ce Yin & Yang en fonction de sa structure, de son tempérament, de sa physiologie, de son milieu. Chacun va faire vivre ce couple Yin & Yang en résonance avec ce qu’il est. C’est pour cette raison qu’un diagnostic énergétique ne pourra jamais se faire sur la base théorique formelle des notions de Yin & Yang mais sur l’observation du vivant qui est animé par le couple Yin & Yang.

Cette notion du Yin/Yang n’est pas statique. Elle s’ordonne dans l’espace et dans le temps. C’est ce qui nous est montré dans le symbole que nous connaissons tous.

ying_yang

Que nous révèle ce symbole ?

Le Yang est représenté par la couleur blanche, le Yin est représenté par la couleur noire. Les formes symbolisent le cycle de chaque principe.

Naissance

Maturité

Mort

La naissance n’est pas un début, la mort n’est pas une fin. Ici, il faut se représenter la forme comme en mouvement perpétuel. Le point noir dans le blanc signifie que le Yin naît dans le Yang, le point blanc dans le noir exprime que le Yang naît dans le Yin. Rien n’est tout à fait blanc, rien n’est tout à fait noir. La ligne mouvante qui sépare les deux extrêmes, c’est l’harmonie de ce parfait équilibre Yin/Yang, quel que soit l’endroit où l’on se place.

ying_yang2

En utilisant la symbolique du Yin/Yang, nous allons pouvoir mettre en lien ce principe avec notre quotidien.

C’est à minuit que prend naissance le jour. Nous ne le voyons pas encore, mais le soleil commence ici son ascension.

Au petit matin, le Yang/Yin, sont en parfait équilibre.

A midi, le soleil est à son zénith. C’est le plein du Yang, mais c’est aussi ici que prend naissance la nuit. Le soleil commence à décliner.

Le soir, le Yin/Yang, sont en parfait équilibre.

A minuit c’est le plein du Yin et la naissance du Yang.

La médecine énergétique chinoise et la pratique du Shiatsu n’est qu’une des branches permettant la mise en application de la philosophie orientale du Yin/Yang. La diététique, l’art culinaire, l’ikebana, le théâtre kabuki, la cérémonie du thé, le feng shui … en sont d’autres expérimentations.

Des exemples :

– Pour l’ikebana : (l’arrangement floral japonais), ce qui est recherché, c’est une harmonie de construction. Ce travail est axé sur trois points principaux, symbolisant le ciel, la terre et l’homme.

– Pour le feng shui : L’harmonie du lieu va être recherchée en tentant d’équilibrer lumière (Yang) et l’obscurité (yin), le mouvement (yang) et l’immobile (yin), le bruyant (yang) et le silencieux (yin)….

– Pour le Shiatsu (voir mise en application du Yin et du Yang)

– Etc.

Durant une séance de Shiatsu, nous utilisons cette perception du Yin/Yang. Tout d’abord au cours de la présentation que le patient fait de ses symptômes, puis au moment du shiatsu.

Durant la présentation, si une personne que l’on nommera Mr« Surchof » dit :

a : être aggravé de manière significative le jour. C’est-à-dire aggravé quand l’organisme se recharge en Yang Universel. Si cette personne est déjà « trop pleine » de Yang, le Yang Universel va provoquer un « excès ». Cela crée un conflit, donc un ou des symptômes.

b : souffrir d’insomnies. Cette personne ne sait plus comment mettre son organisme au repos, elle est toujours sous l’emprise du Yang, toujours en éveil.

c : sujette à des crampes. Les muscles sont en état de contraction, d’excitation permanente.

d : gênée par des brûlures d’estomac. Le feu est le symbole du Yang. Trop de Yang interne, crée des pathologies de type brûlure.

e : avoir souvent chaud. Le feu est en relation avec la chaleur.

Si durant la séance, le thérapeute observe cette personne et constate :

– f : qu’elle est agitée, qu’elle parle beaucoup, qu’elle rie de manière excessive. Manifestation Yang.

Si au moment du travail en shiatsu, le thérapeute ressent :

– g : des zones du corps rouge ou chaude. Manifestation Yang.

Mr Surchof manifeste un déséquilibre Yin/Yang.

Cela ressemble à nous retrouver sur le bord d´une route, avec le moteur de la voiture en surchauffe. De façon spontanée, nous allons dans un premier temps couper le contact. Puis, quand le moteur se trouve à la bonne température, nous rajouterons de l’eau dans les circuits.

Quand dans nos vies nous sommes comme dans l’exemple, en état d’agitation permanente, que nous n’arrivons plus à faire tomber la pression, spontanément, que nous proposons-nous ?

Le Shiatsu peut être une solution. Prendre un rendez-vous, s’accorder une heure de temps pour soi, c’est « couper le contact » avec notre agenda surchargé. Puis, le praticien pourra, par son travail d’harmonisation, rendre disponible l’organisme à une régulation (faire refroidir le moteur). Pour monsieur Surchof, le praticien saura stimuler les méridiens ou les points d´acupuncture qui permettent de réguler le Yang interne afin que l’organisme redonne sa place à la circulation du Yin (l’eau fait partie du principe Yin). Yin/Yang internes retrouveront leurs mouvements d´origine, opposés et complémentaires.

Nous rappelons ici qu’il n´y a pas de jugement de valeur. Il n’y a pas de bon Yin ou mauvais Yang (et inversement). C’est le juste équilibre de circulation entre le Yin/Yang qui crée notre équilibre de santé.

Et comme rien n´est séparé, cette notion du Yin/Yang existe aussi dans la relation patient/thérapeute. Ce dernier n’a pas à prendre, de manière prolongée, une place prédominante. Cela serait contraire aux bases mêmes de l’énergétique chinoise que l’on vient d´exprimer. Chacun a sa place, chacun a ses qualités, chacun est opposé et complémentaire.